Price: 7 600 CHF

Disponible en

Spécifications techniques

Moteur4 temps, refroidi par eau
Cylindre1
Alésage et course (mm)76 x 65
Déplacement (cm3)294,72
Taux de compression11±0,5 : 1
Puissance maximale (kW/r x min-1)17 / 7000
torgue max (Nm/r x min-1)25 / 5750
Système de démarrageélectrique
Transmission6
Empattement (mm)1370
Hauteur d'assise (mm)765
Capacité du réservoir (l)13,2
Réserve (l)2
roue avant (“)2,15 x 18
Roue arrière (")2,50 x 17
Pneu avant (")90/90-18 M/C; 51P
Pneu arrière (")120/80-17 M/C; 61P
Suspension avant (mm)135
Suspension arrière (mm)100
Frein avant (mm)Disc 280
Frein arrière (mm)Disc 240
Poids sec (kg)182
Vitesse maximale (km/h)125

La moto Perak remonte à l'Europe déchirée par la guerre, lorsque la Tchécoslovaquie, patrie de la moto Jawa, était sous l'occupation nazie. Jawa a connu un arrêt brutal, car ses usines ont été reprises par les SS et utilisées pour assurer le fonctionnement et l'entretien des véhicules militaires nazis.

Dans l'ombre de cette période sombre, une équipe d'ingénieurs Jawa, dirigée par le Dr J Frei, travaillait en secret sur un nouveau projet. Cette équipe, qui comprenait Josef Jozil et Rudolphe Vykoukal, savait que les dangers de la guerre ne pouvaient pas durer éternellement et que le monde serait un jour prêt pour une nouvelle moto Jawa. Ils seront prêts.

Le groupe d'ingénieurs Jawa travaille sans relâche au développement d'une nouvelle moto, perfectionnant l'art de la tromperie et défiant discrètement la Gestapo. Lorsqu'ils ne construisaient pas, ils testaient subrepticement la moto, déjouant la Gestapo en portant des vêtements de la Wehrmacht et des badges DKW lors de leurs essais. La persévérance et le courage de l'équipe Jawa ont été récompensés. Lorsque la guerre a été déclarée terminée et que la fumée s'est enfin dissipée, la nouvelle moto - appelée Perak - était prête. La Perak est considérée comme une merveille historique et a ouvert la voie au succès de Jawa dans l'Europe de l'après-guerre.

En ce qui concerne les modèles historiques de notre marque, c'est sans aucun doute Pérák qui est inscrit en lettres grasses dans l'histoire de la marque.

La partie arrière typiquement inclinée de la moto, le design compact de la moto dans son ensemble, les lignes harmonieuses et agréables à l'œil, le design monoplace élégant et, bien sûr, le réservoir en forme de goutte d'eau avec le logo qui a conquis le monde. Tout cela réunit les modèles historiques et contemporains de Pérák.

Le nouveau modèle JAWA 350 CL Pérák est beaucoup plus avancé d'un point de vue technique. Il répond bien sûr aux normes EURO 5 en vigueur grâce à son moteur monocylindre à refroidissement liquide, à quatre temps et à double arbre à cames en tête, d'une cylindrée de 334 cm3 et d'une puissance de 22,54 kW. Bien que la puissance du moteur soit nettement supérieure à celle de son aîné, le JAWA 300 CL, elle n'est pas utilisée pour atteindre une vitesse de pointe plus élevée sur cette moto, mais pour améliorer sensiblement la poussée du moteur, et donc pour obtenir également une plus grande sécurité active. L'amortissement est assuré par une suspension centrale dans la partie arrière de la moto. Le frein à disque avant BYBRE est toujours complété par un frein à disque arrière sur ce modèle.

La moto JAWA 350 CL Pérák est fabriquée sur la base d'un accord de licence par la société indienne "Classic Legends Pvt. Ltd". Sa production est donc directement liée aux motos JAWA produites en Inde dans les années 1960, également connues par la suite sous le nom de motos de la marque YEZDI.

fr_FRFR